L’orgue de barbarie insuffle un parfum de nostalgie le jeudi place de la Gare. Rencontre avec deux passionnés.

« Avec l’association, nous voulons transmettre un patrimoine, celui des chants traditionnels ou de mémoire du début du siècle », expliquent Anne et Jean-Pierre Beaugendre, tous deux à l’origine de l’Association Rue du Bonheur. Faire revivre un peu ces chansons d’autrefois parfois oubliées ou inconnues, « nous associons de contes de tradition japonaise et des séances de maquillage ou de magie à l’orgue ».

Anne et Jean-Pierre Beaugendre, enseignants, se sont lancés dans l’aventure en décembre dernier, en créant l’Association Rue du Bonheur car le but pour eux avant tout est « de partager des petits moments de bonheur avec les gens que l’on rencontre, enfants comme adultes ». Le projet a été mûrement réfléchi « cela faisait 10 ans que l’on y pensait et on a finalement trouvé l’orgue que l’on voulait, après, nous nous sommes lancés ». La jeune association est présente lors d’événements comme les jeudis de l’été ou les Sportiviales, mais aussi pour les particuliers, les écoles ou d’autres associations.

Pour le couple, il s’agit avant tout de faire découvrir ou redécouvrir cet instrument sur lequel le temps n’a pas d’emprise « au départ nous nous doutions que les personnes âgées seraient attirées par l’orgue mais les enfants sont aussi très curieux, ainsi que les adolescents qui aiment tourner ». Anne et Jean-Pierre veulent proposer un spectacle interactif, partager avec le public. Ils proposeront ce soir des baptêmes de tourneur de manivelle, « les gens dansent parfois ou se mettent à chanter, d’autres écoutent tout simplement ». Parmi les succès : « Les amants de Saint-Jean reste la chanson numéro 1, mais Le jouet extraordinaire de Claude François a également beaucoup de succès auprès des enfants, tout comme Bobby La Pointe ou Mistral gagnant » (cf. Liste des cartons d’orgue). Et si l’orgue de barbarie malgré son petit côté désuet était un instrument intemporel…

Les jeudis de l’été, (avant dernière soirée), ce soir de 18 h 30 à 21 h 30, place de la Gare. Association Rue du Bonheur : ruedubonheur35 @ gmail.com.

E.D. Ouest-France

Advertisements