Cette année, le thème de cette journée « Tradition et vieux métiers » a remporté un grand succès.

Rue du Bonheur a joué sa partition au cours de cette manifestation joyeuse et conviviale. Les enfants étaient très intéressés par la musique de l’orgue de barbarie et ont répondu favorablement à notre invitation pour venir faire leur baptême de tourneur de manivelle, sous le regard ravi de leurs parents. Les adultes participaient également avec plaisir à ce moment en chantant, en tournant la manivelle et en écoutant la mélodie de l’instrument. Charlie Chaplin, notre marionnette à fils, a permis de rêver, de s’évader.

VOIR LE DIAPORAMA

Le bagad de Cesson, de grande qualité, nous a donné une magnifique prestation. La fileuse, le bonimenteur, les boulangers, la ramaougerie de pommé ainsi que les différents stands de dégustation ont été très appréciés au cours de cette délicieuse journée.

Les Ramaougeries de Pommé

Pendant la dernière guerre 1939-1945, les « Ramaougeries de Pommé » connaissaient un grand succès. Celles-ci se déroulaient de ferme en ferme pendant tout l’hiver. Les gens dansaient autour de la pellée de Pommé, au son de l’accordéon. Le pommé est un produit sain et naturel. Auparavant utilisé pour remplacer le beurre, il est maintenant consommé comme confiture. Pour réaliser une pellée de Pommé de 100 kg environ, il faut 250 à 300 kg de pommes (pelées, épépinées et coupées en quartiers) ainsi qu’une barrique de cidre doux. Le cidre doux est mis à chauffer dans une grande pelle en cuivre et porté à ébullition. Après une douzaine d’heures à ébullition, on doit verser régulièrement les pommes coupées dans le cidre.  Pendant tout ce temps, il faut ramaouger à l’aide d’un ribot (long manche en bois pourvu d’une raclette ovale). Il n’est jamais ajouté de sucre.

Merci à l’équipe de  nous avoir invités à participer et bien  accueillis pour cette fête d’automne.

Publicités