Posts tagged ‘traditionnel’

FETE D’AUTOMNE A ACIGNE

Cette année, le thème de cette journée « Tradition et vieux métiers » a remporté un grand succès.

Rue du Bonheur a joué sa partition au cours de cette manifestation joyeuse et conviviale. Les enfants étaient très intéressés par la musique de l’orgue de barbarie et ont répondu favorablement à notre invitation pour venir faire leur baptême de tourneur de manivelle, sous le regard ravi de leurs parents. Les adultes participaient également avec plaisir à ce moment en chantant, en tournant la manivelle et en écoutant la mélodie de l’instrument. Charlie Chaplin, notre marionnette à fils, a permis de rêver, de s’évader.

VOIR LE DIAPORAMA

Le bagad de Cesson, de grande qualité, nous a donné une magnifique prestation. La fileuse, le bonimenteur, les boulangers, la ramaougerie de pommé ainsi que les différents stands de dégustation ont été très appréciés au cours de cette délicieuse journée.

Les Ramaougeries de Pommé

Pendant la dernière guerre 1939-1945, les « Ramaougeries de Pommé » connaissaient un grand succès. Celles-ci se déroulaient de ferme en ferme pendant tout l’hiver. Les gens dansaient autour de la pellée de Pommé, au son de l’accordéon. Le pommé est un produit sain et naturel. Auparavant utilisé pour remplacer le beurre, il est maintenant consommé comme confiture. Pour réaliser une pellée de Pommé de 100 kg environ, il faut 250 à 300 kg de pommes (pelées, épépinées et coupées en quartiers) ainsi qu’une barrique de cidre doux. Le cidre doux est mis à chauffer dans une grande pelle en cuivre et porté à ébullition. Après une douzaine d’heures à ébullition, on doit verser régulièrement les pommes coupées dans le cidre.  Pendant tout ce temps, il faut ramaouger à l’aide d’un ribot (long manche en bois pourvu d’une raclette ovale). Il n’est jamais ajouté de sucre.

Merci à l’équipe de  nous avoir invités à participer et bien  accueillis pour cette fête d’automne.

LES 100 ANS DE L’ÉCOLE SAINT-AUGUSTIN

Du 1er au 8 mai 2010, l’école Saint-Augustin de Pocé-les-Bois a fêté ses 100 ans !

Les écoliers du siècle dernier

L’équipe éducative a mis en place un projet collectif dans le but de partir à la découverte de la vie des écoliers du siècle dernier. C’est dans ce contexte que Rue du Bonheur est invitée à prendre place ; c’est l’occasion pour les enfants de découvrir l’orgue de barbarie et son fonctionnement.

Un instrument intemporel

Accompagnés par l’organiste, les élèves ont interprété avec entrain des comptines et des chants traditionnels. Les petits comme les grands sont tombés sous le charme de cet instrument intemporel et de sa musicalité, et certains ont même tourné la manivelle.

♫ Joyeux anniversaire !!

UN PETIT AIR D’ANTAN SUR LES JEUDIS DE L’ÉTÉ – OUEST-FRANCE

L’orgue de barbarie insuffle un parfum de nostalgie le jeudi place de la Gare. Rencontre avec deux passionnés.

« Avec l’association, nous voulons transmettre un patrimoine, celui des chants traditionnels ou de mémoire du début du siècle », expliquent Anne et Jean-Pierre Beaugendre, tous deux à l’origine de l’Association Rue du Bonheur. Faire revivre un peu ces chansons d’autrefois parfois oubliées ou inconnues, « nous associons de contes de tradition japonaise et des séances de maquillage ou de magie à l’orgue ».

Anne et Jean-Pierre Beaugendre, enseignants, se sont lancés dans l’aventure en décembre dernier, en créant l’Association Rue du Bonheur car le but pour eux avant tout est « de partager des petits moments de bonheur avec les gens que l’on rencontre, enfants comme adultes ». Le projet a été mûrement réfléchi « cela faisait 10 ans que l’on y pensait et on a finalement trouvé l’orgue que l’on voulait, après, nous nous sommes lancés ». La jeune association est présente lors d’événements comme les jeudis de l’été ou les Sportiviales, mais aussi pour les particuliers, les écoles ou d’autres associations.

Pour le couple, il s’agit avant tout de faire découvrir ou redécouvrir cet instrument sur lequel le temps n’a pas d’emprise « au départ nous nous doutions que les personnes âgées seraient attirées par l’orgue mais les enfants sont aussi très curieux, ainsi que les adolescents qui aiment tourner ». Anne et Jean-Pierre veulent proposer un spectacle interactif, partager avec le public. Ils proposeront ce soir des baptêmes de tourneur de manivelle, « les gens dansent parfois ou se mettent à chanter, d’autres écoutent tout simplement ». Parmi les succès : « Les amants de Saint-Jean reste la chanson numéro 1, mais Le jouet extraordinaire de Claude François a également beaucoup de succès auprès des enfants, tout comme Bobby La Pointe ou Mistral gagnant » (cf. Liste des cartons d’orgue). Et si l’orgue de barbarie malgré son petit côté désuet était un instrument intemporel…

Les jeudis de l’été, (avant dernière soirée), ce soir de 18 h 30 à 21 h 30, place de la Gare. Association Rue du Bonheur : ruedubonheur35 @ gmail.com.

E.D. Ouest-France